Méthode des stocks en flux tendus

La méthode des stocks en flux tendus est une méthode logistique visant à réduire au minimum les stocks. Elle est applicable dans l’industrie.

La méthode des stocks en flux tendus consiste essentiellement en deux choses : 1. la transformation de la relation entre les producteurs. Chacun devient tour à tour le client et le fournisseur du poste amont ou aval. De plus, le pilotage par l’aval de la production est institué : c’est du client qu’émane l’ordre de fabrication. Il s’agit alors de produire juste-à- temps ce dont le poste suivant aura besoin. 2. la réduction au minimum des en-cours et des stocks intermédiaires L’organisation productive est alors mise en « tension » : la disparition des encours et des stocks, qui faisaient office de tampons pour régulariser les différents segments de la production, révèle les dysfonctionnements cachés. De même, l’ensemble des goulets d’étranglements dans la production acquièrent une visibilité instantanée. Une pièce défectueuse, un retard dans les livraisons, un aléa mal maîtrisé peuvent gripper le système. Ce qui oblige à régler les problèmes et à éviter les aléas. La méthode des stocks en flux tendus s’inspire des pratiques de juste-à-temps (JAT) développées par T. Ohno dans les années cinquante chez Toyota, mais la préoccupation de fluidifier la production a une histoire plus ancienne. Les industries de process (chimie, cimenterie, énergie) représentent une étape de cette évolution : la matière est traitée comme un flux à travers sa transformation dans des appareillages sophistiqués. Aujourd’hui, ce principe se généralise non seulement à la production automobile mais aussi à l’ensemble de la production industrielle (agro-alimentaire, imprimerie, électronique, etc.) et même au secteur des services (centres d’appels, restauration rapide ou encore les « hubs » dans les aéroports). Il ne s’agit pas seulement d’une mode passagère mais bien d’un mouvement de fond qui devient quasiment incontournable pour nombre d’entreprises. Ce secteur utilise  la méthode des stocks en flux tendus